Sarkozy, le playmobil en déroute

Publié le par plumecitoyenne

Après avoir pompé des idées dans différents programmes de candidats de gauche,  voici Sarkozy qui se lance dans l'imitation ... Dans son ignoble discours d'hier emprunt, encore une fois, de divisions et de terreur qui m'ont  fait parcourir des frissons sur tout le corps, j'ai eu l'impression d'entendre et de voir Marine Le Pen. 


Le propre petit Sarko, tout le monde lui en veut à lui aussi ! On dit du mal de moi chaque seconde, dit-il en se plaignant des français non reconnaissants. Mais, comment pourrions nous objectivement dire du bien d'un diviseur, d'un profiteur, d'une personne cernée par les affaires. Comment est-ce possible de légalement se présenter à l'élection présidentielle dans de telles conditions?

 

A trois semaines de la fin de son mandat, il nous fait croire que la France est en danger. Il a raison, elle est gravement en danger s'il la préside à nouveau. Il la pliera, la mettra à genoux pour lui avoir manqué de reconnaissance et de l'avoir fait douter de sa superbe.

Alors en attendant, Sarko lâche des meutes de policiers, expulse avec son complice Géant. Des personnalités seraient en danger. Oui mais, lesquelles ? On ne site pas de nom, c'est pratique. Le playmobile nous fait son mélodrame : "Je suis Zorro. Votez pour moi. Je suis le seul à pouvoir vous sauver".

Pauvre Playmobil qui nous prend pour des débiles, tu dois faire de l'Alzheimer. Qu'as-tu fait pendant cinq ans ?

Allez, c'est l'heure de prendre ta retraite. Pour t'occuper, avec tes potes : Depardieu, Tapis et Clavier vous pourriez jouer les Dalton ...

 

Arrêtons la comedie Sarkozy.  

 

JEAN-CLAUDE

 

incroyable-ce-que-l-on-peut-faire-avec-des-playmobils-M3457.jpg

 

Sarkozy est un sujet d'inspiration pour bien des français. C'est vrai qu'il y a de quoi dire ... Nous aurions tous préféré n'avoir qu'à vous féliciter mais c'est l'heure du bilan Mr le Président ... JUSTICE ...

Merci JEAN-CLAUDE pour tes écrits citoyens et libérateurs.

Publié dans Politique France

Commenter cet article