Les JO de Londres seront-ils un mauvais remake du 11 septembre?

Publié le par plumecitoyenne

L'actualité est passionante mais elle file au jour le jour à la vitesse de l'information dans des cables en fibre optique. Il est néanmoins très intéressant de retourner sur ... l'actualité d'hier, celle qui est à peine inscrite dans nos livres d'histoire, celle qui n'est pas encore imprimée au fer rouge dans la mémoire collective.

Commençons par la petite histoire, l'insignifiante histoire de la création en 1997 d'une organisation bénévole d'éducation dont l'objectif est de promouvoir le leardhip mondial des USA "Pour un nouveau siècle américain» ou (PNAC) qui a pondu un projet du même nom. Cette organisation mafieusement légale sévira jusqu'en 2006. Elle aura beaucoup d’influence notamment avec George W. Bush. Mais ne vous leurrez pas, tous ces imminents membres continuent d'être très actifs et sont toujours aussi influentssous l'administration Obama.

Très rapidement après sa création, dès le 26 janvier 1998, les membres de cette organisation appelleront, dans une lettre ouverte Bill Clinton à mener une campagne en Irak pour renverser Saddam Hussein.

En 2000, ces éminentes et respectables hommes d'affaires rédigent un rapport de 90 pages sur la stratégie militaire intitulé «Rebulding America’s Défenses » ou « Reconstruire les défenses de l’Amérique » . (Traduit par ReOpen911, association citoyenne militant pour l'ouverture d'une enquête indépendante sur cette tragédie car nombreuses sont les incohérences de la version officielle).

De part son articulation et son aboutissement, certain n’ont pas hésité à comparer ce rapport machiavélique à un véritable programme politique. Il y est clairement question de maintenir la supériorité nucléaire américaine, de procéder à des embauches massives dans l’armée, de repositionner les bases américaines et beaucoup d’autres trucs va-t-en guerre.

Ce document fera polémique, et Helen Cadilcott, militante anti-nucléaire et médecin australien, n’hésitera pas à comparer ce rapport à «Mein Kempf» et que la seule différence est qu‘«Hitler n’avais pas d’arme nucléaire». Elle affirme que «C’est le document le plus effrayant que je n’ai jamais lu de ma vie.» . Il est tout de même intéressant de savoir que ces personnes envisageaient alors très froidement une dictature militaire mondiale. Pour que pour cela se mette en place, il était indispensable d’avoir un élément catastrophique et catalyseur «comme un nouveau Pearl Harbor», bref un véritable traumatisme national.

Nous retrouvons ici des amateurset experts de la «Stratégie du Choc» décrite par Naomie Klein. La journaliste nous explique clairement comment la CIA et les forces financières ont développé et mis en pratique une théorie et une pratique selon lesquelles des chocs physiques, psychologiques, environnementaux, sociaux peuvent modifier en profondeur et durablement, le comportement humain. Au passage, la crise financère fait également partie de cet armada répressif et totalitaire. Myriet Zaky, une journaliste financière suisse l'a très bien expliqué comment cette crise a été créé de toute pièce dans son intervention " L'Etat et les banques, les dessous d'un hold-up historique".

Bref, revenons à nos moutons et penchons nous sur ces différents cerveaux et membres fondateurs qui ont mis en place ce rapport de mort sous couvert d'une belle réflexion constructive pour l'avenir de l'humanité. Alors, nous y trouvons entre autre:

- L’ancien secrétaire à la défense Donald Rumsfeld,

- Paul Wolfowitz l’ancien Secrétaire Adjoint à la Défense de 2001 à 2005 puis Président de Banque Mondiale de 2005 à 2007 date à laquelle il doit démissionner pour une affaire de népostisme,

- L'ancien 46ème vice-président des Etats-Unis Dick Cheney, plus un paquet de beau monde un peu moins médiatisé mais tous sacrément activement influents. Dick Cheney avait dirigé de 1995 à 2000, Halliburton, société d'ingéniérie civile spécialisée dans l'industrie pétrolière. Cette dernière a remporté de très gros contrats en Irak en 2003 et cela lui sera repproché. Il sera également épinglé au Nigéria dans une sombre affaire de corruption. En 2010, Halliburton payera pas moins de 250 millions de dollars pour mettre fin à la plainte déposée par les autorités nigériennes.

- Il a bien d'autres personnes un peu moins médiatiques mais tout autant influentes dans l'administration Obama.

Norman Podhoterz un des fondateurs du PNAC et père spirituel du Néo-conservatisme recevra en 2004 pour ses bons et loyaux services à la nation Américaine, la médaille présidentielle pour la liberté. Fichtre, ce n'est pas rien, c'est tout de même la plus haute distinction que le gouvernement américain puisse faire à un civil. En 2007, ce monsieur a été nommé"Gardien de Sion" par l'Université Bar Ilan de Tel Aviv, le titre le plus prestigieux decerné à un étranger par Israël. Il est également intéressant de savoir qu'il a fait également partie du Comité de Soutien de l’Institut bruxellois Turgot qui se veut être le cercle francophone de réflexion libérale. Podhoretz n'hésitera pas à clairement dire dans une interview très intéressante à lire "Quiconque se penche sur le défi de la quatrième guerre mondiale qui a débuté le 11 septembre 2001, comprend qu'il n'y a qu'une seule option: adopter les idées néoconservatrices ou perdre la guerre." ... Gloups voilà qui a le mérite d'être explicite.

A bien y réfléchir, avec le recul que nous pouvons avoir aujourd'hui, le 11 septembre 2001 semble être venu à point nommé. Cette coordination de 4 attentats-suicides a changé à jamais la face du monde. Le traumatisme fut mondial et instantanné. Il est vrai que chacun sur cette terre se souvient exactement de cette journée, de ce qu'il faisait quand cette terrible nouvelle a foudroyé le monde. L'image des Tours Jumelles fait partie de l'inconscient collectif mondial. Paix aux âmes des innocents tués par ces pantins sanglants.

Il se trouve également que depuis la guerre froide en Afghanistan, l’islamisme est un outil géopolitique américain par le bias de soutien actif en armenent, formation et argent à différents groupuscules fondamentalistes. C'est pour combattre l'URSS que la CIA a aidé à la cration d'Al Qaïda par le saoudien Ben Laden. Peu de temps après la chute du mur de Berlin, les USA trouveront dans l'islamisme le nouvel outil de bipolarisation du monde qui lui est si bénéfique stratégiquement et économiquement. La France était au courant bien avant le 11 septembre de la possibilité d'un attentat majeur. En dévoilant cette information, le journaliste Guillaume Dasquier , journaliste au Monde du temps d'Edwy Plenel, fera la terrible expérience que l'Etat français via la DST ne souhaite pas faire la lumière sur le 11 septembre.

Avec le recul, nous voyons ce qui s'est passé en Afganistan, en Irak, en Lybie, actuellement en direct en Syrie et demain en Iran. Partout la guerre, de pseudo-démocraties instaurées à coup de bottes dans des pays en pleine guerre civile qui se font littéralement piller par les américains et ses différents alliés. C'est également la guerre de l'information et de la propagande. Il existe des officines ayant pignon sur rue et toutes plus respectables les unes que les autres. Prenons l'exemple de MEMRI, créé en 1998, le Middle East Media Research Institute qui se présente comme étant l'Institut de recherche des medias du Moyen-Orient, une référence pour l'ensemble des merdias de masse européen et américains. MEMRI se déclare étre " une organisation indépendante, non partisane, à but non lucratif. Ses bureaux sont situés à Londres, Tokio, Rome, Bagdad et Jérusalem. MEMRI fournit des traductions en anglais, allemand, espagnol, français, hébreu, italien et japonais." Sur ce même site en cherchant un peu, on tombe sur une page intéressante car MEMRI se présente comme étant " A vital component in the US War of terror." Ce n'est pas très indépendant comme point de vue. On peut quelque peu douter de l'objectivité de cette référence internationale des grands merdias de masse mondiaux pour tout ce qui relêve des médias du Moyen Orient. Il est très intéressant de faire un petit tours sur sa page Facebook et de cliquez sur l'onglet support de la page. Et là, il faudra peut être insister car la page affichera des problèmes avec le contenu de sécurité mais cela vaut le coup, mes amis c'est la caverne d'Ali Baba et ses 40 voleurs.

Memri-capture-2.png

Bref la liste est impressionnante de l'administration américaine qui est aidée via cet organisme de référence qui se dit totalement indépendant et neutre dans la lecture des médias arabes. Comment est-ce possible? Ils ne s'en cachent même pas, c'est fait au nez et à la barbe de tout le monde dans le silence plus que coupable de nos gouvernements et merdias européens. Le dernier rapport de MEMRI en date du 27 juillet et signé par son très impartial "Executive Director" de MEMRI, Steven Stalinski fait état de l'utilisation massive du "Hizbullah" d'internet et des réseaux sociaux. Tout y passe, google, les gadgets d'Apple, Facebook, twitter, les chaines Youtube, Androïd ... Bref, l'occasion rêvée offerte sur un plateau d'argent de nettoyer le net en cas d'attaque terroriste majeure de tout opposant à cette vision unilatérale de la situation géoplotique mondiale.

Mes amis, il faut voir les choses en fasse, aujourd'hui le dollar se meurt entraînant l'euro et le reste du monde dans sa chute infernale. L'ensemble des institutions et dirigeants européens ne semblent pas être décidé à changer fondamentalement cet état de fait. La BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud), les grandes puissances émergentes ont pris une décision capitale le 29 mars dernier à l'issue du Sommet de New Delhi. Cette information capitale est passée innaperçue dans nos merdias de masse. Ces pays souhaitent simplement avoir leur propre banque de développement, ce qui ne plait pas aux USA, ni au FMI, ni à la l'OMC. Ces pays qui ont tout compris ne souhaitent plus également utiliser le dollar pour leurs échanges internationaux car ils ne souhaitent pas soutenir plus qu'ils ne l'ont déjà fait l'économie moribonde des USA. Le point faible de ces pays bien identifié par les américains est l'approvisionnement énergétique de l'Inde et de la Chine assuré en grande partie par le pétrole iranien. Il se trouve que l'Iran est également l'ennemi à abattre d'Israël.

L'Europe qui devrait montrer son indépendance est totalement inféodée aux américains qui ont pris en otage avec la complicité des politiques son système bancaire et monétaire. L'Europe n'est même pas en mesure de réagir efficacement au gigantesque scandale du Libor qui lui a coûté la peau des fesses. La belle Europe préfèrant mettre en place le MES, une putain de méga structure qui permettra aux pires banksters emparfumés et amidonés de la terre d'être totalement immunes et au dessus de toute législation et Etat souverain. Même les USA n'ont pas osés en faire autant ... Sans oublier le très discret projet INDECT de la Commission Européenne qui consiste à mettre en place une surveillance systèmatisée de l'internet, de l'ensemble des ordinateurs personnels qu'il couplera avec nos données biométriques récupérées via les caméras de surveillance, les empreintes ADN et vocales. Un super méga Big Brother ultra sécuritaire.

Mes amis, appelons un chat un chat. Les rumeurs sur internet d'un attentat aux JO de Londres sont plus qu'insistantes et préoccupantes. Et elles sont bien antérieures et différentes que l'annonce faite dernièrement par Israël sur les possibilités d'attentats de la part de ... l'Iran et relayée massivement pas les merdias. Comme c'est bien pratique ... Différents éléments géopolitiques vont effectivement dans le sens de l'imminence d'un attentat terroriste d'envergure. En 2010, la fondation Rockfeller imagine un attentat lors des JO de Londres qui feraient 13 000 morts.

Et s’ils avaient besoin d’un second "élément catastrophique et catalyseur" ? Et si les JO de Londres étaient le lieu idéal du second acte vers l’absurde barbarie relayée par des merdias complaisants? Cela serait le comble alors jamais les JO n'auront été aussi sécuritaires ... Il ne faudra pas se leurrer, en cas d'attentat, ces JO signeront à jamais la totale incompétence de nos speudo-élites à assurer la sécurité et l'avenir serein des populations ainsi que la signature de leur ignominie la plus abjecte dans le sang des innocents.

Il faudra alors mettre les gouvernements complices, les merdias de masse qui livreront une verion pré-machée des faits et les financiers impliqués devant leurs parts de responsabilités. La création d'un Tribunal International des crimes et génocides financiers sera l'urgence absolue. Il ne faudra pas attendre pour se lever de part le monde pour dire non car après il sera certainement trop tard. Cela sera l'occasion rêvée de mettre en place une politique ultra-sécuritaire.

Je préfère encore être de ceux qui crient au loup et me tromper que de m'être tue en attendant l'horreur. Si rien ne se passe mes amis, c'est que nous aurons gagné cette bataille de l'information ...

Espérons tous que les JO soient la grande fête du sport qui unissent les hommes et non celle du sang et de la traitrise. Espérons qu'ils n'osent donner le feu vert à l'horreur la plus absolue. Car si cela arrive, très nombreux seront les fautifs d'avoir laisser agir des malades de pouvoir et de pétro-dollars. Vous aurez tous du politique, au journaliste qui n'aura rien dit en sachant tout, le sang de ces innocents sur vos mains manucurées.

Ne laissons rien passer, nous ne sommes plus ignorants comme il y a 11 ans. La technologie, les moyens de communications, les médias traditionnels et alternatifs nous permettent d’avoir le recul nécessaire pour comprendre les enjeux géopolitiques actuels. C'est avant tout la guerre de l'information qui se joue, rien n'est fait. Ils peuvent encore faire marche arrière si le risque d'un soulevement mondial de protestation est supérieur à l'acceptation docile des peuples. L'Espagne, le Canada, le Mexique, la Grèce, le Portugal et bien d'autres peuples se lèvent. Il se pourrait que sa colère, devant cette mascarade de trop vous, emporte de rang ...

 

Stéphanie MARTHELY - Plume Citoyenne

 

for-london-olympics-britain-calls-up-the-military.jpg

Publié dans Coup de gueule

Commenter cet article